Skier sans se blesser : les règles de base à suivre

Le ski est un sport de glisse que j’affectionne particulièrement, c’est pourquoi j’en parle souvent ici. En dévalant les pistes, c’est une sensation inédite que l’on ressent, une sensation de liberté et de bien-être. Si vous n’avez jamais essayé, je vous conseille d’envisager un passage dans les stations de ski pour la prochaine saison. Je tiens cependant à souligner une chose aujourd’hui, la pratique du ski comporte ses dangers, autant quand on est débutant que quand on commence à avoir de la technique et beaucoup de confiance en soi. 150000 accidents au moins sont recensés sur les pistes chaque année. Il faut faire attention, sinon, ce sont claquages, douleurs musculaires et fractures que vous risquez. Aujourd’hui, je vous propose donc de découvrir dans ces quelques lignes les règles de base du ski en toute sécurité.

L’échauffement à ne surtout pas bâcler

               Comme pour tous les autres sports, il est aussi indispensable de s’échauffer correctement avant de faire du ski. Si vous passez cette étape, claquages et douleurs musculaires vous attendent au tournant et je vous assure que ce n’est pas la joie quand on se trouve victime de tout ceci.

               Aussi, avant de vous lancer sur les pistes, il convient de faire quelques exercices qui vont vous aider à préparer le corps pour les efforts que vous allez faire très prochainement. Souvenez-vous que l’échauffement, ce n’est pas que la préparation physique, c’est aussi la préparation mentale qui nécessite que vous y fassiez attention. Visualisez vos descentes sur la poudreuse.

               Je vous conseille pour commencer votre journée ski de prendre un bon petit déjeuner. Celui-ci doit être riche en sucre lent pour que vous ayez plus de forces et d’énergie, mais aussi en vitamines et en minéraux pour donner à votre corps les nutriments dont il a besoin essentiellement.

               Après avoir attendu au moins une heure, vous allez commencer à faire des échauffements. Vous devez y consacrer au moins 5 minutes pour réduire les risques d’accidents et de douleurs en tout genre.

Quelques exercices à faire

               Pour vos genoux, je vous conseille donc de vous mettre debout, bras le long du corps, pieds joints, puis de diriger vos deux genoux vers le pied gauche en les fléchissant légèrement. Revenez à la position initiale et recommencez le mouvement vers la droite. Répétez plusieurs fois.

Vous pouvez aussi faire ces exercices : en vous mettant debout, jambes très écartées, fléchissez le genou droit et gardez la jambe gauche tendue. Gardez cette position 20 secondes, revenez en position initiale et recommencez de l’autre côté. À répéter plusieurs fois également.

En ce qui concerne votre buste, je vous conseille de vous mettre debout, gardez les jambes tendues, les pieds à l’écartement du bassin. Levez ensuite le bras gauche au-dessus de la tête et inclinez-vous lentement vers le côté droit. Gardez cette position 10 secondes, revenez en position initiale et changez de côté. Répétez plusieurs fois.

Je vous recommande aussi d’enchainer avec ces exercices. Mettez-vous debout, pieds très écartés, jambes tendues, mettez les mains sur les hanches, penchez-vous en avant et pivotez le torse vers la gauche en amorçant ce mouvement avec le coude droit. Faites le même exercice vers le côté droit puis répétez 2 fois de chaque côté.

skieur

Le réglage de vos fixations, à ne surtout pas négliger

               Une chose que vous ne devez surtout pas négliger quand vous allez faire du ski, c’est de régler correctement les fixations. Cela est indispensable surtout pour éviter les différentes lésions des membres inférieurs comme les entorses du genou par exemple.

               Bien que vous soyez déjà expert en ski, je vous recommande toujours de faire régler les fixations de vos skis chez un professionnel. Je tiens à préciser qu’il y a des normes en vigueur en ce qui concerne les fixations, aussi un professionnel est plus à même à vous faire les réglages adéquats.

               En effet, il y a des normes qui prennent en compte le sexe, le poids ainsi que le niveau de connaissance du skieur de même que la taille de la chaussure. Je ne pense pas que vous soyez capables de faire ces réglages tout seul. Mieux vaut faire confiance à un professionnel.

Ne jamais oublier le casque

               Le casque est un accessoire que beaucoup négligent dans la pratique du ski. Bien que la plupart du temps, il nous dérange, il est quand même nécessaire de porter un casque pour vous assurer une pratique en toute sécurité.

               Même les skieurs les plus aguerris portent un casque alors ne lésinez surtout pas sur cette protection. Cela pourrait bien vous éviter des traumatismes crâniens qui sont souvent à l’origine de séquelles importantes ou encore de la mort. Les spécialistes recommandent ainsi le port du casque, surtout pour les enfants de moins de 11 ans ainsi que ceux de plus de 55 ans.

ski-blessure

Ménager ses forces

               Une fois que vous ressentez de la fatigue, je vous conseille d’arrêter et d’aller vous reposer. En effet, il est inutile de se donner à fond lors de vos premières journées, bien que vous ayez de la volonté, il ne faut pas surestimer vos forces.

               Comme votre corps n’est pas habitué au froid, en plus des efforts que vous devez faire et de l’altitude, il est indispensable d’y aller progressivement. Nombreuses sont les chutes qui se produisent en fin de journée tout simplement parce que l’on est à bout de force.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *