Zoom sur les championnats de France de Surf

Les sports de glisse nautiques (wakeboard, kitesurf, windsurf, longboard…) font des millions d’adeptes à travers le monde. Certains décident de les pratiquer pour le plaisir, d’autres se sont donné pour objectif de décrocher le titre de champion.

Chaque année, des compétitions permettent aux surfeurs de haut niveau de mettre leur talent en avant. Je vous dévoile ici les secrets des fameux championnats de France de Surf.     

Histoire du championnat de France de Surf

La FFS (Fédération Française de Surfriding) voit le jour en 1964, sous la direction du maire de Biarritz, Guy Petit. L’objectif était alors de réunir tous les surfeurs qui aimaient se défier sur les vagues. C’est en 1965 que la publication aux JO est effectuée. La même année voit la 1ère édition des Championnats de France, organisés par la FFS à Anglet.

Marie-Christine Delanne et Joël de Rosnay sont les premiers détenteurs des titres de champions de France. En 1965, toujours, Philippe Gérard ainsi que Joël de Rosnay portent les couleurs de l’Hexagone durant les 2èmes Championnats du Monde ayant lieu à Lima.

En 1972, le Ministère de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Associative habilite la FFS à réglementer la pratique du surf et disciplines y étant associées (le bodyboard, notamment).

A partir de 1987, il est possible de fréquenter un club spécialisé pour apprendre à chevaucher une vague avec une parfaite maîtrise de la planche. Le surf s’est démocratisé et de nouvelles variantes comme le wakeboard, sport nautique tracté pour lequel le surfeur est tracté par un bateau, sont apparues. Le surf est désormais une matière proposée à l’école. Dès le primaire, les enfants peuvent se familiariser avec ce sport. Et pour les débutants, l’idéal reste la planche de surf en mousse.

Fonctionnement et épreuves des championnats de France de Surf

surfeur

Nombreux sont les surfeurs qui participent aux championnats de France…

Chaque compétition réunit des centaines de pratiquants de différentes disciplines. La sélection se fait non seulement en considérant le classement national mais aussi en tenant compte des quotas au niveau des ligues et/ou des comités. Les participants sont originaires de La Réunion, Charente, région PACA, des Pays de la Loire, de Normandie, de la Nouvelle Calédonie, sans oublier les compétiteurs venant de Bretagne, Aquitaine, Guadeloupe et Martinique. Les épreuves se tiennent sur plusieurs jours, durant les vacances d’automne.

Le surf est bien sûr à l’honneur dans ces championnats. Les participants choisissent de participer dans la catégorie ondines, open, juniors, cadet, minimes ou tandem. Le longboard, qui permet au surfeur de dompter de petites vagues, figure également au programme.

D’autres épreuves comme le stand up paddle, le kneeboard (à genoux donc), le bodysurf et le bodyboard sont par ailleurs intégrées aux championnats. Depuis 2015, le Handi Surf réservé aux personnes souffrant d’un handicap est inclus dans ces compétitions annuelles.

Retour sur les championnats de France de surf 2015

La 52ème session qui s’est tenue à Biarritz du 17 au 25 octobre 2015 a été marquée par les performances des aquitains. Après seulement six journées de rude concurrence, la région Aquitaine rafle 18 titres. 16 médaillés d’argent et 17 médaillés de bronze sont également issus de ce département.

Ces chiffres laissent pantois, mais il ne faut pas oublier que les bretons ont eux aussi percé durant cette édition 2015. C’est en effet à Biarritz qu’ils ont réalisé leurs meilleures prestations d’ensemble.

Et les 4 titres remportés en individuel ne laissent pas de place au doute, quant au potentiel de cette sélection bretonne. La Guadeloupe, La Réunion et la région PACA ne sont pas en reste puisqu’elles ont permis l’émergence de nouveaux talents. L’intégration du Handi Surf dans les Championnats a été marquante. Près de 20 compétiteurs ont pu surfer avec leurs accompagnateurs.

Championnats de France de surf 2016 : où, quand, comment ?

 C’est encore Biarritz, cette commune des Pyrénées-Atlantiques qui accueillera les Championnats de France de Surf pour 2016. L’an passé, la Grande Plage a servi de spot principal. Il est donc fort probable que pour la seconde année consécutive, les organisateurs la choisissent encore cette fois-ci.

Les dates sont fixées : du 22 au 30 octobre, toutes disciplines confondues. Mais avant cela, il y a eu des championnats de surf, au mois de mai et en août, dans les landes. D’autres compétitions nationales se sont également déroulées depuis le mois de mars, offrant à chaque rider de repousser ses limites.

Rappelons que Biarritz a déjà accueilli les championnats de 1967, 1971 et 1974. S’en sont suivi les éditions de 1984, 2007, 2010 et 2011 puis celle de 2015. Cela s’explique certainement par la qualité des spots, la beauté de chaque plage mais aussi les innombrables possibilités qui s’offrent tant aux compétiteurs qu’aux organisateurs.

surfeuse

Mais il y a aussi de nombreuses surfeuses qui s’inscrivent !

Mes conseils pour bien s’entraîner aux championnats de France de Surf

On ne décide pas du jour au lendemain de participer à des compétitions d’envergure nationale. Des entrainements à l’arrache, une semaine avant le début des épreuves, ne serviraient à rien, sinon à vous épuiser inutilement. Il faut plusieurs mois (idéalement une année) pour vous préparer physiquement.

Certains pensent qu’il faut absolument s’efforcer à tenir debout sur leurs planches de surf, coûte que coûte. Cela ne suffit pas. Je vous conseille plutôt de faire plusieurs longueurs (en piscine donc) et de la course à pieds au moins deux fois par semaine pour gagner en force et en endurance mais aussi pour tonifier vos muscles. Rappelez-vous que les vagues ne vous feront pas de cadeau et qu’il faudra être plus solide qu’elles.

Et le take-off, comment le réussir comme un vrai champion ? En faisant quelques pompes ! Des séances de stretching vous aideront à vous améliorer. Il faudra de la force dans vos bras mais aussi de la souplesse et une certaine légèreté pour ne pas ébranler votre planche de surf au risque de tomber à l’eau.

Travaillez aussi votre équilibre. Essayez par exemple de marcher sur l’arête d’un trottoir ou tout bêtement, enfilez vos chaussettes dans le noir, les yeux fermés. Ça vous aidera à vous situer dans l’espace.

Ce n’est pas tout, il faut travailler votre apnée. Placez-vous devant un miroir et retenez votre souffle. Un minimum de 40 à 60 secondes est conseillé. Si vos lèvres ne virent pas au violet, vous pouvez continuer l’exercice sans risque (d’où l’importance du miroir) ; à condition bien sûr, que vous puissiez poursuivre votre effort.

Ces quelques exercices peuvent se pratiquer au quotidien pour que votre corps soit correctement préparé. Une fois en mer, apprenez à observer. Prenez l’habitude de choisir un point de repère et prêtez attention au courant. Vous saurez ainsi quel moment est le plus propice pour ramer.

Et pour prendre soin de votre équipement, rangez toujours votre planche de surf dans une housse !

Latest Comments
  1. Nathanaël

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *